Les Tramways de l'Ouest du Dauphiné (TOD).

Le Tramway du Val d'Ainan de Bonpertuis au Pont de Beauvoisin(1909-1927).

9

Cliquez sur les images pour les agrandir!

Cliquez sur les arrêts pour ouvrir les pages!
plan_TVA

9. Les Éteppes, La Folatière, Le Pont de Beauvoisin(Isère).


89- L'arrêt actuel du bus Transisère.
Le Pinguely 030T de la compagnie des Tramways de l'Ouest Dauphiné arrivait ici aux Éteppes. Maintenant, les bus Transisère font toujours la même chose avec un arrêt 'Chez Dom'. Une centaine de mètres plus loin, le tramway  part sur le petit chemin à gauche. Au bout, il doit commencer son passage sur ce qui est probablement le seul ouvrage d'art du trajet, le viaduc qui traverse le ruisseau du Bois des Carmes et les marais. Actuellement, la zone est complètement inaccessible.


 

90- Ici, le tramway prend un virage à gauche.
 

91- Au fond du chemin, le tramway continuait tout droit.

92- La route départementale, sans le tram, traverse le ruisseau.
 

93- La même scène maintenant, ou presque.
 

94- La voie du tram traverse ce viaduc dans les marais.
 

95- La voie du tram émerge des broussailles.
 

96- Le bâtiment 'fret' en 2008. À droite, le tramway.
 

97- En 2008, la voie SNCF, à droite. À gauche, la voie du tram.
 

98- Les Éteppes(La Gare) maintenant avec sa rangée de restaurant, hôtel et café des années 1910.
Pour traverser le ruisseau et les marais et puis servir la zone de fret de la gare PLM de La Folatière , traverser la voie Lyon-Chambéry et, enfin, se présenter à son arrêt devant la gare côté passagers, ce n'était pas simple. Il a fallu construire un viaduc pour traverser une petite vallée. Il est toujours là, mais un bâtiment commun dans la zone fret de la gare a récemment était démoli pour faire un parking. Les images de 2008 montrent l'emplacement de la voie du tram et la zone d'échange avec la voie PLM, qui avait même été électrifiée par la SNCF. Les voies étaient séparées à cause de la différence de gabarit.
Dans l'image à gauche, le tram sortait de la zone fret et passait devant  le Café de la Gare, l'Hôtel des Voyageurs et le Restaurant de la Gare.
Le café a repris du service mais l'hôtel et le restaurant sont des maisons d'habitation actuellement.
 

99- La gare PLM en 1910 avec de l'animation dans la zone fret.
 

100- La zone hôtelière des Éteppes dans les années 1910.
 

101- Autrefois, l'Hôtel des Voyageurs.
Maintenant, le tramway doit traverser le chemin de fer de Lyon à Chambéry pour arriver à son arrêt devant la gare du Pont de Beauvoisin, maintenant un magnifique parking.  Là, avant, il y avait le Buffet de la Gare, qui est devenu simple maison d'habitation, lui aussi. Néanmoins, il reste un hôtel dans le quartier de la gare, l'Hôtel Morris.

102- La gare du Pont de Beauvoisin.
 

103- En attendant le train, à la gare du Pont de Beauvoisin.
 

104- Le temps passe au Buffet du Tramway.
 

105- Un Pinguely 030T bi-cabine des TDI devant la gare de La Folatière.
 

106- La grande descente au Pont de Beauvoisin.
 

107- Le Grand Goulu sur la descente vers le Pont de Beauvoisin.
Le tramway quitte la place de la gare par la petite route à côté du Buffet du Tramway et retrouve la départementale juste après l'Hôtel Morris actuel. Ce quartier du Pont de Beauvoisin a subi quelques transformations. On se retrouve ici sur une falaise qui surplombe le Guiers. Pour améliorer l'accès de l'Isère en Savoie et vice versa, on a construit un magnifique pont. Il a fallu creuser la mollasse pour y accéder, heureusement cette roche est très tendre. Les habitants de la Valdaine peuvent très facilement faire leurs courses dans le centre commercial des Baronnies, sur les berges Savoyardes du Guiers.

108- La descente vers Pont vue du Grand Goulu.
 

109- Le tram TDI n° 16 au terminus de la ligne.
 

110- La même scène maintenant.
 

111- La vue actuelle dans l'autre sens.
 

112- La même scène autrefois avec tramway à droite et balance à gauche.
 

113- Le tram au terminus et le Grand Bazar.
 

114- Les garages du tramway, Le Pont de Beauvoisin, Isère.
 

115- Le socle du réservoir d'eau du tramway.
Le tram a fini sa longue descente, il est passé devant l'arrêt facultatif du Champ de Mars et il est maintenant stationnaire à son terminus. C'est la fin du voyage et, en fin de journée, il continuait quelques centaines de mètres plus loin, après deux virages de 90°, pour arriver à son garage, qui est miraculeusement préservé ainsi que le socle du réservoir d'eau.
Notre voyage est fini aussi. Pour cette seconde édition, j'ai encore appris beaucoup de choses sur la petite histoire du peuple, pour moi le plus important. La vie du tramway, 18 ans, est très courte. Il a laissé une trace dans notre mémoire par les quelques bâtiments qui restent, et aussi par des magnifiques cartes postales de la belle époque.
Le réseau de transport dans l'Isère et le Voironnais continuent avec un admirable service de cars, sans doute d'un confort largement supérieur aux anciens tramways. Mais, c'est la voiture qui est dominante maintenant et c'est la course sans fin à faire des routes de plus en plus belles. Le tramway trouve ses adeptes en ville où la voiture arrive à saturation aux heures de pointe, et dans 50ans?  On ne sera pas tous là pour le voir.
Crédits photos- 89,90 et 106 Google.
©Trevor Hornsby/Slip Sliding 2013