Grenoble -autour des rails.
-les voies désaffectées, oubliées, enlevées ou abandonnées.

13- L'ancienne voie de Chambéry, de l'Avenue Marcelin Berthelot à Gières.
Toutes les images s'agrandissent avec un clic de la souris!
 

201- Au bout de l'ancienne zone de manutention, la MC2.
 

202- En bordure de l'avenue Marcelin Berthelot, le heurtoir.
Nous sommes de retour sur le terrain qui était autrefois une zone d'aiguillage, triage, stockage et même garage, qui se trouve entre les rues Stalingrad et Marcelin Berthelot. Maintenant , c'est un terrain vague, en parti réaménagé en espace vert. Il est destiné, sans doute, à devenir le Parc Flaubert. On verra bien!
 

203- Côté avenue, le heurtoir sert de balise pour 'La Plage'.
 
On arrive à côté de la rue Marcelin Berthelot, en face de la Maison de la Culture. On se retrouve derrière un heurtoir qui ne sert plus depuis quelques années, car depuis l'arrachement de la deuxième voie en 1975, il n'y a plus de circulation possible. Côté rue, le heurtoir devient indicateur de 'La Plage', un aménagement estivale à côté de la salle 'La Bifurk'.
Dans l'image à droite, de 1967, le train pour Chambéry s'apprête à traverser le passage à niveau à cet endroit. La Maison de la Culture, en construction, est visible à droite.
 

204- En 67, le train pour Chambéry au passage à niveau de l'avenue Marcelin Berthelot.
 
 

205- Devant la Maison de la Culture, le ligne 'A' du tramway.
 

206- À la place de la voie du train, une piste cyclable.
 

207- La piste cyclable continue sur l'ancien tracé du train.
 
 

208- La piste cyclable arrive à l'avenue Jean Perrot.
 

209- Photo prise pendant la construction des bâtiments servant aux JO 68 au quartier Malherbe. La voie du train est visible à droite.
 
On arrive à l'avenue Jean Perrot. Nous avons traversé la zone montrée dans la photo de 68 du haut en bas à droite sur l'emplacement de l'ancienne voie de chemin de fer. Ce quartier est très agréable, on a particulièrement soigné les plantations.
Maintenant, on traverse l'avenue et on suit la piste cyclable à côté de l'avenue des Jeux Olympiques. Dans la photo dessus de gauche, les immeubles carrés sont construits à la place des locaux de Merlin Gerin, les bâtiments à toits rouges en bas à droite de l'image dessus de droite.
On continue vers la salle de spectacle 'La Chaufferie', construite sur le site du chauffage urbain des quartiers Teisseire, Malherbe,  Jouhaux et voisinage. La chaufferie Teisseire, construite en 1960, est arrêtée en 1992.
On traverse la rue Léon Jouhaux avec à gauche le Lycée André Argouges, nommé d'après l'ancien proviseur qui était assassiné par un jeune intrus. Avant, il s'appelait  le Lycée Jean Bart, maintenant en phase de reconstruction. De l'autre côté de la rue se trouve une déchetterie et les ateliers des établissements Schneider, autrefois l'entreprise bien grenobloise de Merlin Gerin. Il semblerait que l'usine possédait un embranchement particulier.
 
 

210-La piste cyclable à l'approche de la 'Chaufferie'.
 

211- Un train de fret au passage à niveau de la rue Léon Jouhaux.
 

212- Un bus 26 devant la Chaufferie et le lycée Argouges.
 
 

213- Les bureaux de Merlin Gerin, Schneider Électrique.
 

214- Maintenant la piste cyclable suit le haut d'un talus.
 

215- Un pont de l'ancienne voie PLM sur une piste cyclable.
 
 

216- En traversant l'avenue Jules Vallès, la route se décale à gauche.
 

217- En face une jolie promenade remplace la voie ferrée.
 

218- On arrive à l'avenue Benoît Frachon.
 
Ici, on est dans un quartier récent. On y trouve des immeubles modernes, des espaces verts et un joli sentier piéton sur l'emplacement de l'ancienne ligne de chemin de fer. C'est ici que se trouvait, probablement, l'embranchement pour La Croix Rouge, là où se trouvait autrefois l'usine de Neyret & Brenier, la biscuiterie Brun et la distillerie de la Croix Rouge.
Sur l'avenue Benoît Frachon se trouve, actuellement, la ligne de tramway D, qui relie le Domaine Universitaire aux quartiers sud de Saint Martin d'Hères, en passant par La Plaine.
On va partir quelques instants à la Croix Rouge pour visiter les anciennes usines.
 

219- La sortie de l'usine Neyret et Brenier à la belle époque, des rails.
 

220- Le même scène maintenant, en 2012.
 

221- Le tramway D passe à côté des usines désaffectées.
 
 
 

222- Retour sur l'Avenue du Serment de Buchenwald.
 

223- Le parvis nord du Parc Jo Blanchon.
 

224- Devant le C.M.Rocheplane, des petites maisons en bois.
 
 
Nous avons traversé  un quartier neuf de Saint Martin d'Hères. La rue des Jeux Olympiques de Grenoble est devenue l'avenue du Serment de Buchenwald et maintenant la rue du Bataillon de Carmagnole-Liberté, des noms nettement plus engagés. On est passé devant le Centre Médicale de Rocheplane, inauguré en 2008 et regroupant les trois établissements Rocheplane, le centre de jour de Meylan et Les Anguisses. On arrive dans un quartier plus ancien autour de l'avenue Ambroise Croizat.
 

225- Fin des nouveaux quartiers à l'approche de l'Avenue Ambroise Croizat.
 

226- De l'autre côté de l'Avenue Ambroise Croizat, le talus du chemin de fer.
 
 

227- Le talus du chemin de fer, rencontre un terrain de sport.
 

228- Construction du terrain de sport. 8/7/2008
 

229- À côté on empile des traverses de chemin de fer.
 
 

230- Le talus arrive aux immeubles des Éparres.
 

231- On quitte l'ensemble immobilier vers le pont Gabriel Péri.
 

232- Avant le pont, un terrain avec jardins et cabanes.
 
 

233- Sous le pont Péri, on retrouve la nouvelle voie de Chambéry.
 

234- Un regard, en avant, vers la Gare de Gières.
 

235- Vus du pont, Les Éparres, les jardins et la nouvelle voie.
 
 

236- La Gare SNCF de Gières, compléte avec antenne.
 

237- Le BB 67304, mis en service en 1967, un habitué du Annecy-Grenoble-Valence.
 
Notre tour des chemins de fer à gabarit normal de Grenoble arrive à sa fin. Il reste quelques zones mystèrieuses pour moi et pour vous aussi peut-être, mais en visitant tous ces quartiers de Grenoble, Echirolles, Saint Martin d'Hères et Gières on a entrevu, aussi, l'histoire de notre belle capitale des Alpes.
C'est l'histoire avec un petit 'h', peut-être, l'histoire des femmes et des hommes qui ont contribué au développement et au progrès de la région, mais c'est celle là la plus importante, non?
À bientôt pour d'autres voyages ferroviaires!
Autres pages sur ce site qui pourraient vous intéresser/Other pages on this site which may interest you:
 
Le Tramway V.S.B.
Entre 1895 et 1936, une ligne de tramway reliait Voiron à Saint Béron en passant par 'Les Echelles'. A gauche, on voit l'animation à la gare des Echelles en 1911.
Vous pouvez voir toutes les gares de la ligne VSB à l'époque et maintenant    ICI(14 pages).
 
Les Tramways de la Cluse de l'Isère.
Entre 1900 et 1938, on pouvait voyager en tram de Voreppe à Veurey en passant par Grenoble, Place Grenette et la Gare PLM.
Vous pouvez refaire le trajet en visitant toutes les gares à l'époque et maintenant
ICI(15 pages).

Valid HTML 4.01 Transitional

©Trevor Hornsby/Slip-Sliding 2012